TravauxPublics.com
Actualité du bâtiment et des travaux publics

Des résidences secondaires dans des complexes hôteliers de luxe attirent les clients fortunés

S'offrir une résidence secondaire dans un complexe hôtelier est un concept qui séduit de plus en plus de clients fortunés, qui souhaitent conserver leur intimité tout en profitant des services d'un hôtel. C'est donc dans cette optique que les grands groupes hôteliers commercialisent appartements, chambres et villas au sein de leur resort.

Le  par 

Bénéficier de tous les services d'un grand hôtel tel que le spa, la conciergerie, la piscine ou encore le restaurant et avoir sa propre villa à l'abri des regards et isolé des autres clients n'est désormais plus un rêve. Devant le potentiel offert par les clients fortunés, à la recherche d'une résidence secondaire bien à eux, mais en "formule tout compris", les complexes hôteliers haut de gamme misent de plus en plus sur la construction de résidences.

Posséder sa villa secondaire dans un complexe hôtelier de luxe

Four Season Hotel, groupe hôtelier de luxe canadien a été le premier à se lancer dans le projet, ce qui lui a permis de développer plus rapidement de nouveaux programmes hôteliers partout dans le monde, grâce à l'argent des investisseurs privés dans ce type de résidence. Aujourd'hui Four Season a des projets à Moscou, à Orlando, à Abu Dhabi mais aussi à Kyoto et Delhi. Comme l'explique Scott Woroch, vice-président exécutif du développement mondial chez Four Seasons, "A l'avenir, plus des deux tiers de nos nouvelles implantations se feront en proposant des résidences privées que pourront acheter des investisseurs particuliers".

Passer ses vacances sur une île déserte tout en profitant de prestations luxueuses

Un autre grand groupe hôtelier de luxe mise sur la vente de villas haut-de-gamme, Six Senses Hotels Resorts Spas. Aux Maldives, à Baa Atoll, Soneva Fushi est une île déserte où une vingtaine de villas luxueuses avec piscine privée et tout le confort moderne attirent une clientèle internationale. Ici on circule à vélo ou en buggy, on se détend et on pratique le "no news, no shoes", devise du resort. Pour profiter de ce petit paradis restreint, où l'on accède par hydravion depuis Mahé, et acquérir une de ces villas, de 288 à 3 400 m2, il faut débourser 8000 dollars le m2. Pour ce prix-là, il est quand même possible de choisir le nombre de chambres et d'adapter les plans et à condition de venir une trentaine de jours par an, on peut laisser son bien en gestion. Neuf villas ont déjà trouvé propriétaire, parmi lesquels trois français, dont l'un a déboursé 8 millions de dollars pour acheter l'une d’elles. Cependant ce n'est pas une pleine propriété mais plutôt un bail renouvelable. Le groupe propose également le complexe en Thaïlande et compte se développer sur une autre île des Maldives, mais aussi à Londres, Paris et Ibiza.

Posséder une villa au Club Med en gestion locative

Le Club-Med s'est également lancé dans l'aventure en proposant 40 villas dans la plantation d'Albion, à l'Ile Maurice. 31 sont déjà construites, les premières ayant été livrées en avril 2010. Ici le concept est décliné en deux propositions : acheter sa villa en résidence secondaire privée ou en gestion locative, c'est-à-dire, en profiter 6 semaines par an et la louer le reste du temps via le club. Dans tous les cas, les acheteurs ont à leur disposition toutes les prestations offertes par le Club Med. Pour s'offrir une villa à la plantation d'Albion, il faut débourser 1,3 millions d'euros pour deux chambres et une surface de 340m2 et 1,7 millions d'euros pour trois chambres et 435 m2. Maria-Pia Patureau, directrice immobilier au Club Méditerranée explique que la majorité des clients sont français, "Ce sont souvent des habitués du Club Med, qui venaient déjà en vacances chez nous et à qui nous offrons la possibilité d'échanger leurs semaines d'occupation contre des vacances dans une sélection de villages". Le même procédé existe à Valmorel mais uniquement en gestion locative. Le groupe vient également d'acheter un autre complexe en Chine.

Chloé Lottret
Journaliste
Ajouter un commentaire
0 commentaire
Ajouter un commentaire...


Recevoir toute l'actualité avec TravauxPublics Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdomadaire et ne ratez plus aucune info

Suivre l'actualité
TravauxPublics.com
Recevoir l'actualité du BTP gratuitement par email