TravauxPublics.com
Actualité du bâtiment et des travaux publics

Des "immeubles ponts" pourraient voir le jour à Paris

Pour répondre à un besoin de logements et dans le cadre d'un "appel à projets innovants", des ponts habités pourraient être construits à Paris. Ils réuniraient logements et bureaux et relaieraient des arrondissements entre eux.

Le  par 

Alors que s'ouvrait ce lundi la conférence sur le logement, réunissant Anne Hidalgo et 200 professionnels du secteur l'idée d'aménager des ponts habités a été lancée par la mairie. Projet d'autant plus sérieux qu'à la rentrée, un grand "appel à projets innovants" sur l'urbanisme parisien doit être mis en place.

Habiter dans un "immeuble-pont", un projet pas "impossible"

Deux "immeubles ponts", l'un à l'est de la capitale, reliant le 12ème et le 13ème arrondissement et l'autre reliant le 15ème et le 16ème arrondissement, pourraient accueillir logements et hôtels. Jean-Louis Missika, élu PS de la mairie de Paris, en charge de l'urbanisme et de l'architecture a indiqué à metronews "Nous n'en sommes qu'au stade de l'appel à projet [mais] si jamais c'est faisable et que ça intéresse un promoteur immobilier, alors oui, pourquoi pas. Ça peut apporter quelque chose à Paris". D'autant plus que cela pourrait rappeler les vieilles traditions moyenâgeuses. Comme l'explique l’adjoint à la mairie de Paris, jusqu'à la fin du moyen-âge, il y avait des ponts habités et ils "existent déjà", ce n'est donc pas "impossible". Il conclut en expliquant "Ce n'est pas la ville qui les construirait, mais elle accompagnerait les promoteurs intéressés".

Un projet qui pourrait être décliné sur le périphérique

Ian Brossat, élu PCF en charge du logement détaille "Nous avons fixé un objectif de production de logement élevé : 10 000 par an. Pour l'atteindre nous allons innover sur le plan architectural". Il va donc falloir trouver comment implanter ces nouvelles habitations.

Il est par ailleurs question de construire un "immeuble-pont" au-dessus du périphérique, composé uniquement de bureaux en raison du bruit. Cependant, contrairement au projet de Nathalie Kosciusko-Morizet, ancienne candidate UMP à la mairie de Paris de recouvrir la totalité du périphérique, "ce ne serait que quelques endroits" rectifie Jean-Louis Missika.

 

Chloé Lottret
Journaliste
Ajouter un commentaire
0 commentaire
Ajouter un commentaire...


Recevoir toute l'actualité avec TravauxPublics Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdomadaire et ne ratez plus aucune info

Suivre l'actualité
TravauxPublics.com
Recevoir l'actualité du BTP gratuitement par email