TravauxPublics.com
Actualité du bâtiment et des travaux publics

Lafarge se déleste de son activité ciment

Le Groupe Lafarge, leader mondial des matériaux de construction a fait part de son intention de se" soulager" de son pôle ciment. L'Equateur rachète donc l'activité pour 405 millions d'euros.

Le  par 

L'Union Andina de Cementos S.A.A rachète la cimenterie

Le Groupe Lafarge, acculé par les dettes s'est lancé un objectif de réduction de la dette nette à un seuil en deçà de 9 milliards d'euros, et pour ça, il vend son activité ciment à l'Equateur. C’est donc l'Union Andina de Cementos S.A.A (UNACEM) qui va récupérer le pôle pour une valeur de 533 millions de dollars soit 405 millions d'euros. Lafarge Cementos SA cède donc une cimenterie d'une capacité de 1,4 millions de tonnes à Otavalo, au nord du Pays.  

En fin d'année dernière, c'était Cementos Argos qui avait racheté le pôle ciment du Honduras, composé d'une cimenterie d'une capacité de 1 million de tonnes et d'une station de broyage, pour une valeur d'entreprise totale de 435 millions d’euros.  

lafarge_2_512

Une fusion pour créer LafargeHolcim

En 2013, le groupe Lafarge a réalisé un chiffre d'affaires de 15,2 millions d'euros, faisant reculer la dette d'un milliards d'euros et s'établissant à 10,3 milliards.

Aujourd'hui, le groupe envisage également une fusion avec le groupe Holcim, leader mondial de la fabrication et de la distribution de ciment et de granulats suisse. La transaction sera finalisée aux alentours du premier semestre 2015.

Chloé Lottret
Journaliste
Recevoir toute l'actualité avec TravauxPublics Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdomadaire et ne ratez plus aucune info

Suivre l'actualité
TravauxPublics.com
Recevoir l'actualité du BTP gratuitement par email